5 raisons expliquant pourquoi votre site ne génère aucun trafic

Générer du trafic… Voilà une expression bien particulière et propre au domaine du référencement naturel, aujourd’hui plus souvent désigné par l’acronyme SEO… Si un site ne génère aucun trafic, c’est qu’il y a un problème quelque part.

Générer du trafic est le fait d’attirer des visiteurs sur son site web. Générer du trafic, c’est se donner une chance de booster ses taux de conversions, autrement dit, de vendre plus et d’augmenter en somme son chiffre d’affaires.

Une aubaine qui n’est pourtant pas donnée à tout le monde. Comment cela se fait-il ? Pourquoi certains sites voient leurs stats stagner en matière de visites alors que d’autres fanfaronnent et battent des records chaque mois ?

1. Vous rédigez du contenu sans avoir défini de stratégie de mot-clef

Les personnes rédigeant du contenu sans stratégie de mot-clef :

  • ne connaissent pas le SEO ni la puissance de ce levier
  • n’ont pas besoin d’une stratégie car ils disposent déjà d’une audience qualifiée les lisant et visitant régulièrement leur site. (Merci, la com’ sur les réseaux sociaux !)

Si vous faites partie de la première catégorie, je vous invite à explorer ce blog plus en détail. 😊 J’y traite du SEO en profondeur afin d’aider les néophytes du sujet, notamment les femmes entrepreneures, à mieux saisir tous les rouages de cet incroyable canal d’acquisition.

Si vous faites partie de ceux dont le trafic provient presque exclusivement de la communication effectuée sur les réseaux sociaux, j’aurais tendance à dire que quitte à rédiger du contenu, autant tenter de l’optimiser pour capter davantage de visiteurs et générer du trafic via une stratégie multicanale.

2. Votre site est encore trop “jeune” pour générer du trafic

Si vous venez de créer votre site internet ou si celui-ci n’a que quelques mois, n’espérez pas ameuter les foules sur votre page d’accueil ou votre blog en l’espace de quelques semaines.

N’oubliez pas qu’aujourd’hui, il existe près de 8 milliards de sites internet dans le monde et bien que tous n’exploitent pas le levier du référencement naturel, il est de plus en plus dur d’émerger sur les moteurs de recherche.

En moyenne, on estime que le SEO prend quatre à six mois avant de produire ses premiers (vrais) résultats. Mais ceci est valable si vous êtes un as du SEO ! 😅

Ne vous découragez pas en cours de route. Si rédiger des articles de blog est trop chronophage, rien ne vous empêche de déléguer cette tâche. S’arrêter en si bon chemin par crainte de ne jamais réussir à générer du trafic signifie de plus avoir travaillé pour rien !

Comme le dit souvent mon père :

“Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage.”

😉 Traduction : Ne lâchez rien, et gardez votre calme. Votre site internet sera bientôt plus visité qu’il ne l’est à l’heure actuelle.

3. Votre site manque d’autorité aux yeux des moteurs de recherche

C’est l’un des trois… Que dis-je ? 🤔

Quatre critères de référencement appliqués par notre ami Google (EEAT) ! L’autorité d’un site lui vaut d’être souvent bien placé… Elle indique que le site regorge d’informations pertinentes et vaut la peine d’être positionné en haut des pages de résultats.

Comment mesure-t-on son autorité ? Tout simplement en faisant appel à certains outils digitaux qui vous fourniront cet indicateur précieux. Selon les solutions, ce dernier est appelé :

  • score d’autorité (Semrush),
  • autorité de domaine (Moz),
  • ou encore Babar score (Yourtext.guru).

Augmenter l’autorité de son site internet est un art qui se travaille… Par exemple, en demandant la pose de liens externes redirigeant vers votre site à un autre site. Cette stratégie porte un nom en SEO : le netlinking, aussi appelé link building.

Si certains y voient là une technique à la limite du black hat (= technique sortant du cadre déontologique imposé par Google), d’autres perçoivent un moyen d’accélérer la montée de leur score d’autorité et d’optimiser leur référencement naturel.

À chacun son opinion. 🤗

Un site avec de nombreux back links, comme on les appelle en SEO, aura donc une autorité plus grande aux yeux de Google dans la mesure où il sera cité en référence depuis d’autres sources présentes sur la toile.

Vous pouvez aussi attendre d’avoir un site incontournable et laisser faire la nature humaine… Si vos contenus sont pertinents, il se peut que vous soyez naturellement cité sans avoir à payer ou solliciter d’autres sites pour en espérer tant ! 😉

4. Les articles que vous rédigez n’intéressent pas assez les internautes

Si vous rédigez des articles de blog depuis des mois, que vous avez instauré une stratégie de netlinking, que vous communiquez régulièrement sur les réseaux sociaux dès la parution de vos contenus, c’est peut-être que vos contenus ne sont pas assez intéressants…

De deux choses l’une :

  • Soit vous ne visez des sujets qui n’intéressent que vous, en ne cherchant pas à répondre à l’intention de recherche des internautes, ce qui nous ramène au point 1 de cet article…
  • Soit vous n’êtes pas assez convaincant ou bon conteur… Et oubliez que votre production de contenu SEO ne doit pas juste plaire à l’algorithme Google.

Vos lecteurs cherchent à se divertir, s’informer, se rassurer… Vous ne pouvez pas juste écrire (en enrichissant la sémantique de l’article ici et là…) dans l’espoir que Google vous attribuera une place dans le Top 10 de la requête cible.

D’ailleurs, même s’il le faisait, vous ne tarderiez pas à perdre cette position.

Car sans un contenu plaisant et attractif, les internautes auront vite fait de déserter votre page web, déçus après en avoir lu les premières lignes, ce que les robots crawlers de Google ne manqueront pas de percevoir… 👀

N’oubliez pas le critère EEAT évoqué plus haut en point 3 ! Le second E (à moins que ce ne soit le premier ?!) compte pour expertise… Vos lecteurs s’attendent à trouver réponse à leur question. Si vous ne leur apportez aucune valeur ajoutée, vous ne respectez plus l’intégralité du critère de référencement EEAT…

5. Votre site comporte des problèmes techniques qui l’empêchent de générer du trafic

Si malgré le fait que vous respectiez chaque règle du SEO et que votre site détient un bon score d’autorité, c’est que le manque de trafic trouve peut-être son origine dans des causes de nature techniques. Certains soucis peuvent en effet nuire au référencement d’un site internet.

C’est notamment le cas du responsive. Un site non mobile-friendly n’obtiendra jamais les éloges de ce cher Google (encore lui ?!) qui retiendra que l’expérience utilisateur sur votre site n’est pas optimale. 📱

D’autres problèmes peuvent interférer avec votre volonté de générer plus de trafic : les pages 404, par exemple. Qui n’a jamais pesté en voyant s’afficher le code erreur “page introuvable” sur son écran ? Qui, suite à cette apparition d’horreur, ne s’est jamais empressé de fermer la page en cours de consultation ?

Si votre site comporte des erreurs 404, je vous conseille fortement de toutes les recenser et de les corriger au plus vite au moyen de redirections 301.

Si tout ça vous effraie, vous pouvez aussi choisir de faire appel à quelqu’un qui s’y connaît mieux que vous, histoire d’éviter de ressembler à ce gars-là… ⬆️

Un site qui génère du trafic coche toutes les cases

Grosso modo, le SEO, ce n’est pas aussi simple qu’on l’imagine ou qu’on nous le vend… Il faut du temps avant de pouvoir générer du trafic et bénéficier des premiers résultats.

Du temps, mais aussi des compétences. Si vous produisez du contenu sans savoir ce que vous faites, vous perdrez simplement votre temps, et passerez à côté de nombreux clients !

Les sites web bien classés sur Google l’ont bien compris. N’hésitez pas à creuser de leur côté, à observer leur façon de faire, sans pour autant copier-coller leurs articles ! Vous risqueriez d’être pénalisé par (devinez qui) Google.

Besoin d’un coup de main pour rédiger du contenu optimisé ? Je vous propose mes services en tant que rédactrice web. 😊

3 commentaires sur « 

5 raisons expliquant pourquoi votre site ne génère aucun trafic

 »

  1. La version du proverbe que je connais est plutôt: “Patience et longueur de temps font plus que bisque ni que rage”. “Bisque” est du français ancien, qui ne survit que dans le verbe “bisquer”.

    1. Bigre 😳 c’est exact. Fait amusant : en tapant le début du dicton dans la barre de recherche Google, il propose de compléter la fin avec ma version. De nombreux utilisateurs commettent donc la même erreur que moi. 😅

    2. Bigre 😳 c’est exact.

      Fait amusant : en tapant le début du dicton dans la barre de recherche Google, il propose de compléter la fin avec ma version.

      De nombreux utilisateurs commettent donc sûrement la même erreur que moi sans le savoir… 😅

Envie de participer ? Lâchez-vous !